Histoire du Vélo Club de Montigny-le-Bretonneux

Au début, il n’y avait presque rien, un petit village d’Ile de France, blotti autour de la petite église dédiée à Saint-Martin, restaurée en 1610, Montigny-le-Bretonneux sommeillait, vivant aux rythmes de la vie rurale, suivant le cycle des travaux agricoles, où les cultures céréalières prédominent sous forme de grandes exploitations qui couvrent plus de 500 hectares.

Au début des années 1970, les engins de chantiers sont apparus, le bruit a réveillé ce paisible petit bourg, et les constructions ont commencées. Poussant à la vitesse des champignons en automne, après une pluie chaude et salutaire, les programmes de maisons individuelles se sont dressés, accompagnés d’immeubles, de routes, d’infrastructures en tous genres.

Devant les yeux étonnés des ruraux de souche, les premières vagues de pionniers sont arrivées. Pionniers, car au milieu des années 1970, il fallait avoir l’esprit « conquête de l’ouest » chevillé au corps pour essayer de vivre parmi ce chantier perpétuel, où un jour il n’y avait pas grand-chose, et le lendemain surgissait une route.

En 1977, la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines est créée. L’urbanisation se traduit par la création de nouveaux quartiers : 1977/1978 le Pas du Lac, et de 1977 à 1986 les Prés. Petit à petit la vie se structure, les écoles, les commerces, les administrations sont apparus, et sur ce squelette en pleine croissance, la vie associative a commencé à se développer, tissant petit à petit son écheveau si complexe et dense. La population passe de douze cents âmes en 1970, à près de cinq mille en 1978.

Photo 1En 1977, Mr Nicolas ABOUT, est élu maire de la commune.

Et un beau jour de 1979, l’acte de naissance du VCMB était rédigé le 31 janvier sous la houlette de son fondateur : Mr Patrice LIGUISTIN. L’objectif déclaré de cette naissance publiée dans le J.O du 18 mars est de « faciliter la pratique du sport cycliste ».

Lors de l’élection du premier bureau, le premier président est Mr André DIETRICH, et les présidents d’honneurs sont : Mr Jacques CADIOU, un ancien professionnel, équipier du populaire Raymond Poulidor, le député-maire Nicolas ABOUT, et Mme Marie-Madeleine RISLER. Avec de pareils marraine et parrains autour du berceau, le club semble bien entouré.

Cette association se veut tant récréative que compétitive. Coïncidence, cette même année, la municipalité demande l’octroi du blason, aux armoiries de la commune. A cette époque lointaine, le bureau du VCMB se contentait d’un modeste préfabriqué comme local, tout comme les services de la municipalité qui devaient se satisfaire de locaux temporaires à côté de la mairie-école devenue trop petite.

Photo 2Il y a 50 adhérents. Ces vaillants défricheurs créent le rallye du VCMB, grâce notamment à A. DIETRICH, président de 1980 à 1984, et ne manquent pas d’idées, ainsi la création d’une garderie gratuite le dimanche matin, au local du club, pour permettre aux cyclotes de pratiquer pendant que les enfants « futurs cyclos » s’amusent en attendant leurs parents, et de 1980 à 1983 des courses sont organisés, autour du vieux village (Grand Prix de Montigny, Prix des commerçants).

Toutefois, il faut noter une stagnation des effectifs, et certaines tensions, malentendus, ou problème de cohésion au sein des différents groupes qui se forment au départ des sorties dominicales. La commune continue de se développer et de nouveaux quartiers sont urbanisés. En 1980, la commune compte plus de dix mille habitants, et il y a 52 adhérents à la section.

Photo 3

En 1983, le club qui prend possession des locaux qui nous sont si familiers, dans la maison des sports Jacques Brugnon, commence timidement à faire parler de lui (22ème aux fléches de France). Le cap des quinze mille habitants est franchi.

1984, le périmètre de la commune, initialement de 686 hectares, est porté à 1045 hectares. Le centre de loisirs du Manet est inauguré, articulé autour de la Ferme du Manet témoin du passé de Montigny-le-Bretonneux. Timide apparition des couleurs du club : première flèche de France sous les couleurs du club (J-M RIMLINGER), premier Paris-Brest-Paris en 1988 (J-Y GLINCHE, déjà là), premier Bordeaux-Paris avec une équipe de 4 cyclos.

Photo 4

 

Le club se cherche, expérimente, recherche la formule idéale, s’interroge sur ce que doit être la vie d’une section cyclotourisme, et les présidents passent : 1985/1986 J-M RIMLINGER, 1987/1988 P. RIALLAND, chacun contribuant à assurer l’assise et la stabilité nécessaire en cette période, et apportant à leur successeur la connaissance de ce qu’il ne faut pas faire !

1986, la police municipale est créée. Le club compte 65 adhérents. La croissance de la population continue, plus de quinze mille en 1983, vingt mille en 1985, et plus de vingt cinq mille en 1987, année où la superficie de la commune est portée à 1065 hectares par arrêté préfectoral. L’espace cinéma est en service pour le plaisir des cinéphiles. Le club compte 58 membres.

La ville continue de se développer autour du vieux village, La même année, la nouvelle mairie est inaugurée, l’ancienne accueillera la police municipale. 1988, le stade Pierre de Coubertin, fleuron des salles de sports de la ville est inauguré, et l'effectif de la section monte à 67.

En 1989, création d’une section VTT, affiliée à la FFC. Son créateur est Jean-François POLETTO, l’homme qui a rallié Paris - Dakar en VTT. La section cyclo est forte de 48 membres, et pour certains, la stagnation des effectifs est dû à la culture d’un certain élitisme. C’est également l’année de la création de la nuit des sports.

De 1989 à 1990, la présidence est assurée par J-P THIBEAUDAU. Le club se dote d’un bulletin, vecteur essentiel dans la communication en 1989 sous l’impulsion de Mr J-Y GLINCHE, la revue au départ simple bulletin d’information sur la vie du club, s’étoffera à partir de 1992/1993 et offrira aux adhérents, récits, anecdotes, narrations de périples, et autres mémoires de pédaleurs.

1990, année charnière, la section cyclo grâce à Jean-Yves GLINCHE créée le premier PARIS-BAGNOLES de l’ORNE, épreuve essentielle pour faire connaître le club, et drainer de nouveaux adhérents, le club revendique 55 adhérents. La population de Montigny dépasse les trente mille habitants, et la première Vesprée est créée. De nouveaux quartiers sont urbanisés, la Sourderie, le Plan de Troux, le Manet, le Plan de l’Eglise, la Sourderie Nord.

1991, 2 membres bouclent le Paris-Brest-Paris du centenaire : le regretté Jacques COURTEILLE et Jean-Yves GLINCHE, ce dernier assurant la présidence du club. Il y a 56 adhérents, et la section collabore à l’organisation « de la voie de la liberté » pour commémorer la libération.

Photo 5

1992, modification des statuts (Daniel LEFEVRE et Jean-Yves GLINCHE) les effectifs se montent à 54 adhérents.

1993, l ’impulsion semble donnée, le club commence à être connu, de nouveaux adhérents rejoignent la section qui compte 63 adhérents, c’est bien le début de la croissance. La formule miracle semble avoir été trouvée et appliquée : accueil, encadrement, ambiance et faire parler du club. Premier jumelage avec WICLKOW en Irlande, 6 cyclos dont une femme ont parcouru les 820 km séparant Montigny de l’Irlande.

Notons un trait d’union européen : Paris-Budapest, par D LEFEVRE.

Le théâtre de Saint-Quentin en Yvelines est ouvert, ainsi que la médiathèque du canal. La croissance de la population se ralentit, mais dépasse les trente cinq mille habitants. 1994, les effectifs du club explosent : 96 adhérents. Après de multiples tâtonnements, erreurs, essais, expériences accumulées par les différents bureaux qui se sont succédés, le bureau en place tient la bonne recette et l’applique à la lettre.

1995, la croissance continue, la section suffisant charpentée et forte de 130 adhérents, organise le Brevet Randonneur 600km qualificatif pour le Paris-Brest-Paris 1995, contribuant ainsi à accroître sa renommée. Première Flèche VELOCIO, où 2 équipes rallient GOURDON (550km). La revue Monticyclo avec une couverture couleur est créée, c’est une publication trimestrielle assez étoffée, regroupant le calendrier, les inscriptions aux différentes épreuves, des récits et informations. Le terrain de baseball Jean Maréchal est achevé.

1996, création d’un groupe accueil débutant grâce aux efforts de Bernard MEVEL, les effectifs se maintiennent à 133. Au départ de Bordeaux-Paris, il y a 27 membres du VCMB, premier club national en terme de représentativité. La renommée du club est désormais nationale (3ème club de France pour l’organisation des brevets randonneurs), les maillots verts, noirs et blancs sont présents, et reconnus sur toutes les routes de France et de Navarre. Un flèche de France est inscrite au programme, 20 cyclos y prennent part, cela deviendra une tradition qui se perpétue depuis cette date, avec une demande croissante. La population se stabilise autour des trente cinq mille habitants.

1997, Bernard MEVEL met sur pied la randonnée ignymontaine, qui se déroule en septembre. Les effectifs se stabilisent à 137, tout comme la population qui approche les trente six mille habitants. L’écomusée est ouvert au public.

1998, Période tragique pour la ville de Montigny frappé par le drame des Orres et pour la section cyclotourisme du VCMB, qui voit 2 membres de la section disparaître, l’un terrassé par un malaise, l’autre fauché par un véhicule automobile, ce dernier Jacques COURTEILLE, était un des père fondateurs, sa disparition attrista cruellement tout le club. Année de transition, Jean-Yves GINCHE après un septennat bien rempli se retire, remplacé par J-C HARO et ce dernier par Bernard MEVEL. Les effectifs se maintiennent à 135.

Le nouveau bureau garde le même cap que celui qui a réussi aux équipes précédentes : convivialité, esprit de groupe, camaraderie, entraide, accueil et intégration des nouveaux, avec une vie de la section axée sur l’extérieur pour mieux se faire connaître, conditions indispensables pour escompter rallier de nouveaux adhérents. Cinq cyclos rallient San Fernando (2027 km tout de même), dans le cadre du jumelage de Montigny avec cette ville espagnole. Un effort supplémentaire est développé autour de la sécurité (sensibilisation, formation).

1999, un nouveau président prend en mains les destinées du club, Christian FRANQUIN. C’est l’année du dernier Paris-Brest-Paris de ce siècle, où une bonne quinzaine de représentants du VCMB porteront haut les couleurs de Montigny. Inauguration du "Col de Manet", par Nicolas ABOUT. Il est officiellement répertorié.

Inauguration du Col du Manet

Notons une 2ème Vélocio vers la Drôme, où 4 équipes prendront le départ. Création d’une section compétition route par P. LINGET, avec l’ambition avouée de créer une école de cyclisme, ouvrant le VCMB aux jeunes, dotant ainsi le club d’une capacité de rajeunissement et de renouvellement qui lui faisait défaut auparavant.

Le club est connu au niveau départemental, IDF, (2éme club des Yvelines et 3ème au niveau IDF en terme d’effectifs), la croissance dont il a fait preuve a été remarquée et soulignée. Ses organisations sont annoncées dans la presse spécialisée (cyclo passion, vélo tonic, le cycle) et dans la presse régionale (le journal de Montigny, Toutes les Nouvelles). Notre section a la réputation d’être conviviale, et de s’impliquer dans la vie associative au sein de l’OMS, depuis les premiers rallyes OMS/VCMB, jusqu’aux participations aux Téléthons, fêtes des sports, et autres nuits des sports.

Notre club fait partie du paysage sportif de Montigny, et tous ses adhérents essaient d’en être de dignes ambassadeurs. A l’aube du XXème siècle, Montigny est devenue une ville agréable, riche en vie culturelle et sportive, et ayant réussi l’ambitieux pari d’équilibrer l’urbanisme entre les quartiers résidentiels, les zones d’activités et les espaces verts. Tout comme sa ville tutélaire, le VCMB est devenu adulte, a trouvé sa place, serein, et soucieux d’apporter à ceux qui le rejoignent, ce qu’ils viennent y chercher.

De 1999 à 2003, le bureau sous la houlette de son nouveau président Christian FRANQUIN se structure, s’organise, s’améliore et se « professionnalise ». C’est l’heure de la décentralisation, de l’autonomie des différents comités et de la modernisation. Le club se dote d’un site internet, outil formidable facilitant la communication et l’échange de données de toutes sortes au sein du club. Création d’un d’atelier de mécanique où chacun peut parfaire sa science de la machine pédalante. Les effectifs continuent de croître, 140, puis le cap des 150 est passé en 2002, puis en 2003, nous sommes 170 adhérents. Mais quand vont-ils s’arrêter ?  Croissance régulière et maîtrisée, les nouveaux adhérents sont conquis par l’esprit, l’ambiance, la camaraderie, l’écoute du bureau directeur.

En 2001, dans la continuité de l'action mise en place par Bernard MÉVEL en 1996, création d’une structure d’accueil personnalisée, afin de mettre en confiance les nouveaux adhérents, démarche remarquée tant au niveau régional que national. Lentement mais sûrement, le club commence à se faire un nom au delà des frontières de l’Ile de France. Ainsi en 1999, le club est récompensé par l’ACP pour la coupe des néophytes sur la flèche Vélocio.

Les randonnées au long court font recette, l’esprit du randonneur souffle fort au sein du VCMB. Beaucoup d’adhérents s’inscrivent à ce type de sortie et découvrent la liberté, l’ivresse de la communion avec la nature, la franche camaraderie, la joie de pédaler dans nôtre belle France profonde, instants magiques et si régénérateurs. Au classement national des flèches de France organisée par l’ACP, le VCMB pointe le bout de son nez en 1999 en étant classé 11°, puis 5° en 2000, 3° en 2001, et PREMIER en 2002 et 2003. Spectaculaire progression à l’image de ce qui se passe au sein de ce club pas comme les autres ! En ce début de XXI siècle, voilà le VCMB ayant acquis une dimension nationale, fier de cette renommée et chacun de ses adhérents portent avec fierté les couleurs de Montigny-le-Bretonneux.

En 2004, après un quinquennat bien rempli à la tête de la section cyclotouriste, Christian FRANQUIN est remplacé par Jean-Marie BRON et le VCMB continue sa tranquille ascension en termes d'organisations (flèches, journée '200' ouverte à tous fin juin, week-end de septembre), de croissance (les 200 adhérents sont dépassés en 2007 et 2008 - 1er club d'Ile de France). Le domaine SÉCURITÉ n'a pas été oublié : certificat médical obligatoire, sensibilisation des capitaines de route. Quand à la convivialité : dans la continuité...En 2007, Michel ESCURE crée les "Mercrediciennes"

En 2009 Jean-Yves GLINCHE en remet un coup pour une année de transition. Pierre Janvier propose ses "Jeudiciennes"

En 2010, Alain LÉVEILLÉ préside aux destinées du cyclo. Il développe la section : des jeunes, les formations et la délégation... Sylvain GRISON crée "La Petite Monticyclo". Nous sommes toujours dans le top trois aux flèches de France, la soixantaine est une moyenne de participants aux rallyes de nos voisins. En 2013, le club a dépassé les 250 adhérents. Depuis 2012, notre "Monticyclo" de juin et le " Rallye du Parc naturel" attirent chacun plus de 400 participants.

velodrome alain

Il poursuit la quête initiée par Sylvain GRISON et trouve de nouveaux sponsors qui permettent ainsi d'améliorer et de pérenniser nos organisations Monticyclo, BRM 600km et Fêtes du vélo ainsi que les longues distances au VCMB qui sont relancées : Vélocio, BRM et PBP (Paris-Brest-Paris) sont toujours au programme...

En 2013, la section se dote de nouveaux maillots avec plus de lisibilité et de couleurs.

En 2014, le vélodrome de Montigny-le-Bretonneux est inauguré, un nouveau site internet mieux adapté à nos cyclos et aux smartphones, tablettes et PC est lancé. La section VCMB Compétition renait. Le club a eu 35 ans, ça roule pour le vélo à Montigny !..

En 2015, 18 VCMBéistes réussissent le Paris-Brest-Paris qui part pour la 1ère fois part du vélodrome national de Montigny-le-Bretonneux.

En mars 2016, nos jeunes (Bertrand, Loïc et Paul) réalisent une performance lors de la 1ère fléchette Vélocio (243 km en 12h). Travail d'équipe de leurs préparateurs : Jean-Yves, Christophe, David, Philippe et Gilles. L'année suivante, nos jeunes pulvérisent la distance maximale autorisée de 253km (en 11h44)... Les féminines participent à la rando FFCT "toutes à Strasbourg". Dominique CANCEL, la capitaine du groupe Détente commence à numériser ses parcours pour les GPS... Point de numéro, mais de doux noms évocateurs "Cap à l'Ouest, Yvette - Belle Image, Route du chien qui mord, etc." pour ces départs à 9h...  C'est la bonne ambiance au VCMB et ses 7 groupes de niveaux...

En novembre 2016, Alain LÉVEILLÉ après un septennat à la présidence de la section Cyclotourisme passe la main à Gilles NÉDÉLEC qui accepte le challenge. et devient président de la section Cyclotourisme avec ses ~200 activités, organisations et surtout ses 278 cyclos adhérents. Le VCMB est le plus gros club "Route" d'Ile de France.

En décembre 2016, une page se tourne, le club aménage dans les locaux de l'ancienne école GENEVOIX, 58 rue d'Alsace Lorraine. Plus grands, des locaux à la taille de l'expansion du VCMB où les 3 sections trouvent leurs places. Les départ se font toujours rue Brugnon à côté du nouveau cimetière...

En 2017, la communication et le beau temps aidant la Monticyclo (100, 150 et 200km) de juin bat son record d'affluence avec 519 participants. Le VCMB reçoit la coupe ACP du club ayant parcouru le plus km lors de la Vélocio, après celle de la jeunesse l'année précédente, en plus des assiettes de 20 flèches de France qui s'accumulent : Jean-Marie SAVIN, Bernard MÉVEL, Patrick GRÉGOIRE, et deux nouveaux brevets de randonneur 5 000km... Notre doyen Guy LAUMONNIER a fêté ses 81 printemps avec un nouveau vélo. On roule au VCMB..

Tout ceci ne peut se faire sans les bénévoles, membres ou non du comité directeur, qui consacrent une partie de leurs loisirs au service du club et de ses adhérents. Nous les remercions tous chaleureusement pour leurs apports. Venez les rejoindre pour les épauler et apprécier la convivialité qui règne au sein de la section cyclo du VCMB.

Quelques photos du siècle dernier et encore plus en cliquant ICI.

Partenaires

 La Fontaine Restaurant   Go-Sport   solvimo logo 500x200   Immopret

Alltricks                          Cybervelo 2015

Montigny  St-Quentin-en-Yvelines 2015   Conseil Général des Yvelines    Logo CODEP    logo-idf-ffct    logo-ffct